Cellule démantelée à Salé: les terroristes ciblaient le Parlement et des boîtes de nuit de Rabat

à 22:07
DR.

On en sait un peu plus sur l'enquête menée par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) concernant le démantèlement mercredi d'une cellule terroriste affilée à Daech et qui s'activait notamment à Salé et Dakhla. 

Les membres de cette cellule terroriste projetaient d’attaquer le Parlement et plusieurs hôtels, titre Assabah sur sa une du jeudi 25 avril 2019. Selon les premières conclusions de l’instruction, la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a "évité un bain de sang dans le royaume", ajoute la même source. La cellule agissait conformément aux directives de la nébuleuse terroriste Daech.

Selon Al Massae, les terroristes voulaient perturber les appareils de l’Etat à travers une série d’attaques terroristes visant les sièges des services de sécurité et les bus transportant les touristes. Et ce n’est pas tout, les membres de la cellule voulaient également kidnapper des touristes pour les libérer contre des rançons et assassiner des agents d’autorité marocains, considérés par les membres de cette cellule comme mécréants.

 

Lire aussi: Démantèlement d'une cellule terroriste à Salé: un nouveau suspect arrêté à Dakhla

 

Pour mener à bien leur entreprise terroriste, les terroristes avaient prévu des vols d'armes de service et des minutions auprès de policiers. A cela s’ajoute la préparation d’explosifs pour perpétrer des attentats à la bombe visant notamment le Parlement, la prison de Salé (où sont détenus plusieurs condamnés pour terrorisme), des hôtels, des bars et des boites de nuits à Rabat.

 

Lire aussi: Vidéo. Terrorisme: démantèlement d'une cellule à Salé

 

Le quotidien conclut en rappelant que l’enquête du BCIJ poursuit son cours et les terroristes sont interrogés pour connaître la provenance du matériel saisi lors de l’arrestation, notamment des engins électroniques et des armes blanches. Les membres de cette cellule ont prêté allégeance au calife autoproclamé du groupe Etat islamique, Abou Bakr Al Baghdadi, jurant d’appliquer scrupuleusement les directives de l’organisation afin de nuire au royaume.