Biométrie: ajout de la reconnaissance oculaire

à 14:00

Le projet de loi n°72-18 relatif au dispositif de ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social et portant création de l'Agence nationale des registres prévoit d'instituer la reconnaissance oculaire comme moyen d'identification biométrique. 

C'est ce que nous apprennent les colonnes d'Aujourd'hui le Maroc du 1er février. Les autorités seront probablement bientôt amenées à utiliser cette nouvelle technologie testée dans certains pays. En plus des données habituelles (nom, prénom, date et lieu de naissance, photo biométrique et empreintes digitales,etc.), les personnes âgées de 5 ans au moins pourront être identifiées par l'image de leur iris (article 6 de la dite loi).

Lire aussi : Les aéroports de Paris passent à la reconnaissance faciale

Concrètement, un logiciel détermine le centre de la pupille et le contour de l'iris afin de former un fichier construit sur l'analyse de la texture de l'iris. Chaque personne obtient alors un code iridien. Cette méthode s'est démocratisé dans plusieurs pays à l'image de Singapour ou de certains camps de réfugiés au Moyen-Orient. Certains smartphones et tablettes sont également dotés d'un outil de reconnaissance faciale.

Lire aussi : iPhone X: comment fonctionne la reconnaissance faciale sécurisée d'Apple

Cette nouvelle technologie va permettre d'entraver les tentatives de fraude. Le quotidien rapporte en ce sens que les premiers usages de la reconnaissance rétinienne ont été effectués sur des sites sensibles tels que les bâtiments militaires à accès réduit, les laboratoires de recherche, de haute technologie, les salles de coffres-forts et les sites stratégiques.