3 choses à savoir sur Mounir Mahjoubi, le Marocain du gouvernement Macron

à 16:54

Mounir Mahjoubi, un jeune entrepreneur franco-marocain hérite du portefeuille du numérique dans le premier gouvernement du quinquennat Macron. Voici 3 choses que vous ne saviez peut-être pas sur lui.

Âgé à peine de 33 ans, le jeune entrepreneur franco-marocain Mounir Mahjoubi fait son entrée au gouvernement français, dirigé par Edouard Philippe, en héritant du portefeuille du numérique. Un domaine qu'il maîtrise parfaitement puisqu’il avait dirigé le conseil national du numérique. Voici 3 choses que vous ne saviez pas sur Mounir Mahjoubi.
1) Originaire de la région de Beni Mellal: 
Né au sein d'une famille ouvrière originaire d’Afourar, dans la région de Beni-Mellal de père peintre en bâtiment et de mère femme de ménage, Mahjoubi s’est engagé dès son tendre âge dans l’action syndicale avant de se tourner vers la politique, en rejoignant le parti socialiste.

Titulaire d’un master en finance et stratégie à l'Institut d'études politiques de Paris, le nouveau secrétaire d’Etat chargé du numérique a réussi à se frayer un chemin dans le domaine de l’entreprise puisqu’il est le cofondateur d'une société qui développe et met à la disposition des agriculteurs-producteurs et des artisans une plate-forme Internet dévolue à la vente en circuit court de leur production agricole alimentaire et agroalimentaire.
2) Il a participé à la campagne présidentielle de Hollande en 2012

En parallèle à cette carrière professionnelle distinguée, ce jeune franco-marocain est resté engagé dans la politique puisqu’il avait rejoint en 2012, la campagne présidentielle de François Hollande en s’occupant notamment de son volet relatif à la communication numérique. 

En 2016, il a été nommé par François Hollande président du Conseil national du numérique, qui a pour principales missions la transformation numérique des PME, la transformation des universités et l'inclusion des plus faibles.
3) Il a été directeur général adjoint d'une société digitale

Mahjoubi a été aussi directeur général adjoint de la société BETC Digital avant de créer en 2016 une start-up studio dédié aux grands groupes qui vise à les accompagner dans leur démarche d'innovation.