Derby de Casablanca: le WAC pour filer vers le titre, le Raja à l’affût

Le derby casablancais entre le Raja et le Wydad, dimanche au Complexe sportif Mohammed V pour le compte de la 25è journée, sera une occasion pour les Rouges et Blancs de creuser l’écart avec leurs frères-ennemis et filer droit vers le titre, tandis que les Rajaouis seront à l’affût pour réduire l’écart et relancer la Botola Pro Maroc Télécom.

En effet, les deux équipes qui occupent respectivement les première et deuxième places du championnat aborderont ce match avec des ambitions différentes.

Le Wydad, premier avec 51 points, essayera de creuser davantage l’écart et mettre un pas de plus vers un titre qui, l’an passé, lui a été chipé à la dernière minute par le FUS de Rabat. En revanche le Raja, deuxième avec 46 points, tentera pour sa part de l’emporter afin de réduire l’écart et attendre un autre faux pas de son voisin pour s’accaparer les commandes du championnat.

A ce propos l’entraîneur du Raja, M’hamed Fakhir, a précisé qu’un match nul ou une victoire du Wydad seront de mauvais résultats pour son équipe.

« Un match nul permettra au WAC de maintenir l’écart, une victoire leur permettra de le creuser et de s’approcher un peu plus du titre », a-t-il précisé, notant que ce match est décisif et que son équipe est toujours en course pour le titre de cette année.

Fakhir, a par ailleurs, souligné que l’équipe du Raja comprend des éléments jeunes, talentueux et compétitifs, capables de bien négocier les péripéties d’une telle rencontre et d’offrir la victoire au public rajaoui.

De son côté, l’entraîneur du Wydad, Houcine Ammouta, a souligné que le derby de cette saison est un peu atypique, puisqu’il oppose le leader et son dauphin.

« Nous allons jouer cette rencontre avec beaucoup de confiance, eu égard à l’écart que nous avons avec le Raja », a-t-il dit, ajoutant que la concentration tout au long de la rencontre et quelques petits détails font la différence dans ce genre de rencontres.

Néanmoins, le derby casablancais ne se dispute pas uniquement sur la pelouse mais également dans les tribunes. Entre chants populaires, et feux d’artifice et tifos, les quelque 40.000 spectateurs présents au stade mettent du feu dans une ambiance de folie et de fair-play.

Depuis 1957, date de leur première confrontation, ce match pas comme les autres a acquis une importance transnational, faisant de lui un rendez-vous footballistique très attendu par le public aussi bien casablancais que national.

MAP

Lire aussi  Botola Pro: le Raja écope d'un match à huis clos