La "plus grosse femme du monde" a perdu la moitié de son poids

Une Égyptienne, qualifiée de "plus grosse femme du monde" il y a quelques semaines encore pour ses 500 kilogrammes, a perdu la moitié de son poids en deux mois de traitement en Inde, ont annoncé ses docteurs.

Eman Ahmed Abd El Aty, 37 ans, pesait au départ une demi-tonne en raison de son éléphantiasis, une pathologie qui provoque un gonflement des membres et d'autres parties du corps, et était clouée au lit. Acheminée à Bombay par un vol médicalisé, elle y a subi une opération de chirurgie bariatrique le mois dernier.

Sur des vidéos fournies cette semaine par l'hôpital Saifee, on voit la patiente assise et souriante qui écoute de la musique.

"C'est une version plus heureuse et mince d'elle-même. Elle peut enfin rentrer dans un fauteuil roulant et rester assise pendant longtemps, chose dont nous n'aurions même pas rêvé il y a trois mois", a déclaré un communiqué de son équipe médicale, annonçant qu'elle avait perdu 250 kilos.

L'histoire de cette femme d'Alexandrie qui n'avait pas pu sortir de chez elle depuis 25 ans avait fait le tour du monde et ému un chirurgien indien qui avait proposé à l'automne de l'opérer.

Grâce à un régime alimentaire liquide et l'opération, l'Égyptienne perd graduellement du poids depuis son arrivée en Inde mi-février.

Mme Abd El Aty "attend avec impatience le moment où elle pourra rentrer dans un scanner pour connaître la cause de sa paralysie sur le côté droit et de ses convulsions", rapporte le communiqué.

La détentrice officielle du titre de plus grosse femme du monde est l'Américaine Pauline Potter, pesée en juillet dernier à 293 kilos par le livre Guinness des records.

AFP