Retards : l’ONCF bat tous les records (actualisé) PHOTOS

H24info
Retards : l’ONCF bat tous les records (actualisé) PHOTOS

©DR

Ce jeudi matin, le train navette rapide devant relier Kénitra à Casa Port a eu pas moins de trois heures de retard.

Décidément, rien ne va plus à l’ONCF. Ce jeudi matin, la communauté des "navettards" a été de nouveau été mise devant le fait accompli. Celui d’un retard de pas moins de trois heures. L’auteur de ces lignes en a fait l’amère expérience. Arrivé à la gare de Rabat ville et devant prendre le train de 8h, il découvre que le train n’était pas au rendez-vous. Sur le panneau d’affichage, l’Office affichait un retard de 30 minutes. Jusque-là (et même si c’est triste à dire), rien d’exceptionnel.

Mais à 8h30, le train n’était toujours pas au rendez-vous. Il aura fallu attendre le train à destination de Marrakech pour qu’une partie des passagers puisse faire le déplacement. Soulagés, les passagers? Que nenni! Le même train a dû s’arrêter à Témara, juste avant d’atteindre la gare. S’en est suivie une longue pause. Face au manque de communication du personnel du train, des voyageurs en colère sont descendus du train. Une mini-manifestation a ainsi eu lieu ce qui a nécessité une présence des forces de l’ordre. Celles-ci n’ont finalement pas eu à intervenir.

Ce retard est loin d’être un cas isolé. La circulation ferroviaire a été perturbée toute la matinée du jeudi. En guise d’excuse, l’ONCF avant la thèse d’un essieu d’un train qui aurait surchauffé et failli provoquer un incendie. 

Sur Facebook, une internaute ayant vécu ce retard témoigne: "le train en provenance de casa port de 7h50 est sorti de casa à 8h05, arrivé à Témara à 8h50, le train s'est arrêté. Sur les rails, il y avait une foule de gens qui bloquait la circulation. Pourquoi ? ils manifestaient le retard du train vers casa, alors que deux trains ne se sont pas arrêtés".

Dans un communiqué publié ce jeudi sur sa page Facebook, l'ONCF a "présent" ses excuses à ses clients pour les désagréments subis".

Et de préciser que "le 30 Avril 2015, vers 7h, le train navette rapide n° 8 assurant la liaison entre Kénitra-Casablanca s’est arrêté entre Kénitra et Sidi Taïbi suite à une panne technique de sa locomotive. Cet incident a provoqué l’immobilisation du train en pleine voie et la perturbation du trafic. Cette perturbation a été amplifiée par le blocage de la voie à Témara par des voyageurs qui se sont mis au travers de la voie pour protester contre le retard des trains. La situation normale a été rétablie après l’intervention sur place des équipes de l’Office et des Autorités Locales".

 

En images :

Vos commentaires

Envoyer à un ami

Retards : l’ONCF bat tous les records (actualisé) PHOTOS