La femme de l'ambassadeur du Maroc au Caire corrige El Khayat

H24info
Amani El Khayat.

Amani El Khayat. © DR

La présentatrice égyptienne Amani El Khayat, qui avait insulté le Maroc la semaine dernière, dément avoir été remerciée de la chaîne On Tv. La femme de l'ambassadeur du Maroc au Caire lui adresse une lettre et des Égyptiens prêtent allégeance au roi.

Amani Al Khayat, devenue "célèbre" au Maroc après ses déclarations fortement anti-marocaines lors de son émission du 16 juillet dernier,  a annoncé hier 20 juillet sur son compte Twitter qu'elle travaillait toujours pour la chaîne privée On TV. "Je n'ai ni quitté mon travail à la chaîne ni déposé ma démission" écrit-elle. Pourtant la présentatrice égyptienne avait annoncé la veille, -toujours sur twitter- qu'elle ne présenterait pas sa matinale du samedi 20 juillet. Et ses excuses en direct dès le lendemain de "l'offense" n'ayant pas mis fin à l'outrage, la rumeur de son éviction de On Tv a persisté.
 
Le Maroc porte plainte contre la présentatrice
Il faut dire que les propos de l'animatrice, qui avait notamment accusé l'économie du Maroc de reposer sur la prostitution, ont provoqué un mini-cyclone diplomatique. Le ministre égyptien des Affaires étrangères Samah Choukri a eu beau déclarer, le 17 juillet, qu'il avait "mal accueilli" les propos "inconvenants" tenus par l'animatrice, cela n'a pas calmé les esprits. Pareil pour  les excuses de la chaine privée On Tv, le même jour. "On Tv réitère son respect et sa considération pour le glorieux peuple marocain et pour tous les pays arabes", a écrit la chaine dans un communiqué lu par une journaliste en direct. L 'ambassade du Maroc au Caire a néanmoins déposé une plainte contre Amani Al Khayat le 19 juillet dernier rapporte le site d'information Al Yaoum 24.

La femme de l'ambassadeur du Maroc au Caire lui répond
Et vendredi dernier, Zahra Akesbi, épouse de l'ambassadeur du Maroc en Egypte a publié sur sa page Facebook une lettre ouverte dédiée à l'animatriceégyptienne, dans laquelle elle énumère les réalisations de Marocaines que ce soit dans le domaine du sport, de la politique, des sciences…
 
Elle cite Meriem Chadid, première femme à avoir foulé le sol du Pôle nord, Nawal El Moutawakel, première championne olympique du monde arabe et d'Afrique (JO de Los Angeles en 1984). Mais aussi Rajaa Naji Mekaoui, première femme dans le monde arabe à avoir animé une causerie religieuse en 2003 devant le roi Mohammed VI. La première femme du monde arabe à avoir été candidate pour le prix Nobel de la Paix (2008) est Ghita El Khayat. Et la liste est longue...
 
Bassem Youssef s'en mêle et des Egyptiens prêtent allégeance au roi
Mais si les propos polémiques d'Al Khayat ont provoqué de vives réactions du côté marocain, elles ont aussi défrayé la chronique en Egypte. Le chroniqueur égyptien de talent Bassem Youssef a de son côté dédié aux marocains un épisode de son émission Al Barnameg (épisode 5 saison 3)  dans lequel il se paie la tête d'une Amani El Khatab qui critique les jeunes Egyptiens. Il y pointe du doigt le virage idéologique de la concernée, jadis hostile à la dictature militaire, et aujourd'hui une de ses chantres. Une vidéo pour le moins hilarante et qui nuance le "sérieux" d'El Khayat. Et dédicacée "à nos chers amis du Maroc", par Youssef sur son compte twitter vendredi.
 
"Le système républicain menteur nous fatigue, on aimerait avoir une monarchie avec un roi mignon"
Mais la palme de la preuve de solidarité la plus insolite revient à ces internautes égyptiens qui ont décidé de prêter allégeance au roi Mohammed VI. La page qui a réuni plus de 14.000 abonnés en seulement trois jours tacle le régime de Sissi mais ne tarit pas d'éloges sur le roi. On peut y lire "Nous, Egyptiens, prêtons allégeance au roi Mohammed VI car on en a marre du régime militaire et de ses médias" ou encore "Le système républicain menteur nous fatigue, on aimerait avoir une monarchie avec un roi mignon et avec de grandes valeurs comme Mohammed VI".

Vos commentaires

Envoyer à un ami

La femme de l'ambassadeur du Maroc au Caire corrige El Khayat