"Grain de sable" d'El-Kadiri sacré au Festival du cinéma africain de Tanger

H24info
"Grain de sable" d'El-Kadiri sacré au Festival du cinéma africain de Tanger

Le film du réalisateur marocain Salim El-Kadiri a remporté, samedi soir, le Grand Prix de la 8e édition du Festival du cinéma africain de Tanger, dédié entièrement à la jeune création marocaine et africaine.

LES ARTICLES POPULAIRES

Trois autres courts-métrages ont été également nommés lors de ce festival. Il s'agit, respectivement, du film "The Peculiar life of a spider" de Comfort Arthur du Ghana pour la qualité de la technique d'animation utilisée, du film tunisien "Passage" de Selim Gribaa pour la qualité de la direction d'acteur et du film égyptien "Kichta" de Sara Hijazi pour son thème qui apporte un regard particulier sur la société.

Un total de treize films, traitant de la thématique "Espace/temps - Voyage/Frontières" et représentant neuf pays africains, étaient en lice dans le cadre de la compétition officielle de ce festival, initié par l'Association pour la culture et les arts visuels émergents (ACAVE), dont "L'mhjoub" d'Omar Laaouina (Maroc), "Dark White" de Haisam Abdelhamid (Égypte), "Le Chemin" de Mike Coffi (Côte d'Ivoire), "Diendé, le voyageur solitaire" de Boubacar Sangaré (Burkina Faso), "Stopover in Pajol" de Mahamoud Ibrahim (Comores), "The Messenger" d'Issam Taachit (Algérie), "Pape Eindo" de Mohamed Edaarraji (Maroc), "The fate" de Lakhdar Elhamdaoui (Maroc) et "J'existe" d'El Hadji Demba Dia (Sénégal). Le jury de cette édition était composé de la directrice du Festival "Cinémas d'Afrique" Myriam De Montard, du réalisateur américain Steve Clack et de l'acteur marocain Mohamed Hmimsa.

Selon le directeur du festival, Mohamed Arouch, cette manifestation a pour ambition d'encourager la jeune création cinématographique, en incitant les jeunes à réaliser leurs propres œuvres, mais aussi en proposant une formation professionnelle à des réalisateurs pour la plupart autodidactes. La présente édition entend aussi hisser ce rendez-vous cinématographique au rang des grandes manifestations nationales et internationales, offrir au public l'occasion de découvrir les jeunes talents de demain, servir de plateforme d'échanges entre jeunes créateurs africains et leur offrir l'opportunité de rencontrer de véritables professionnels du cinéma et de créer un réseau de jeunes réalisateurs et producteurs, a-t-il ajouté. Outre les projections de films, le festival se veut une plateforme de débats, de rencontres et de formation, à travers des ateliers de repérage cinématographique, de réalisation filmique et de cinéma de poche dédiés aux enfants qui ont été donnés par l'Américain Steve Clack, ainsi que la projection de quatre films hors compétition produits par les lauréats des écoles de cinéma du Maroc, outre des Cartes Blanches décernées aux festivals "Cinémas d'Afrique" et "Fespaco".

Vos commentaires

Envoyer à un ami

"Grain de sable" d'El-Kadiri sacré au Festival du cinéma africain de Tanger