Salon du Tourisme de Paris: le Maroc sans stand

H24info
Salon du Tourisme de Paris: le Maroc sans stand

Si le Maroc n'a pas de stand pour la deuxième année, la Turquie, l'Egypte et la Tunisie mettent particulièrement en avant leurs atouts.

LES ARTICLES POPULAIRES

Le Salon mondial du Tourisme s'est ouvert jeudi à Paris sous de meilleurs auspices que lors des deux précédentes éditions marquées par les attentats, des signaux de reprise apparaissant en France et dans d'autres destinations touristiques. Quelque 130.000 visiteurs sont attendus jusqu'à dimanche pour cette 42e édition qui promet "avant-goût de vacances et dépaysement".
 
Le contexte géopolitique "pèse un peu moins cette année", estime la directrice du Salon, Marianne Chandernagor, en allusion aux attentats qui avaient été perpétrés en 2015 et 2016 dans plusieurs pays arabes et sur le sol européen. L'an dernier, Paris et sa région ont perdu 1,5 million de touristes et ses arrivées hôtelières ont enregistré une chute de 8,8% s'agissant de la clientèle étrangère - notamment les touristes japonais et chinois refroidis par le contexte sécuritaire.
 
Mais le début de reprise enregistré depuis novembre dernier et le niveau des réservations pour l'été à venir rendent plutôt optimistes les professionnels pour l'année 2017. "Il est important de venir soutenir le secteur aujourd'hui, même si on voit que ça va mieux", a résumé à l'AFP la secrétaire d'Etat chargée du Commerce et de la Consommation, Martine Pinville, en inaugurant le Salon.
 
"Les chiffres sont à nouveau bons depuis novembre/décembre, il y a des nuitées hôtelières supplémentaires, même si cela reste encore à consolider. Le gouvernement s'est fortement mobilisé, notamment en matière de sécurité pour que les touristes étrangers reviennent en France", a-t-elle souligné. Les 11.000 m2 du Salon du Tourisme réunissent quelque 700 exposants français et étrangers - pays, régions, villes mais aussi tour-opérateurs ou compagnies de croisière, pour plus de 500 destinations.

Si le Maroc n'a pas de stand pour la deuxième année, la Turquie, l'Egypte et la Tunisie mettent particulièrement en avant leurs atouts pour reconquérir la clientèle française frileuse depuis deux ans. La Tunisie cherche ainsi à amplifier le frémissement pour la destination constaté depuis quelques mois, espérant retrouver petit à petit des niveaux de fréquentation d'avant la révolution du Jasmin en 2011 et des attentats de 2015 qui ont tué un total de 59 touristes.
 
Pendant quatre jours, plusieurs pays seront à l'honneur - Finlande, Japon, Cuba, Etats-Unis, Roumanie - et plusieurs thématiques mises en avant, comme les voyages polaires ou encore le tourisme responsable.
 

Mots-clés

Vos commentaires

Envoyer à un ami

Salon du Tourisme de Paris: le Maroc sans stand