Egypte: l'inflation sur un an monte à 24,3% en décembre

H24info
Egypte: l'inflation sur un an monte à 24,3% en décembre

L'inflation sur un an en Egypte est montée à 24,3% en décembre, deux mois après que le gouvernement a décidé de laisser flotter sa monnaie, entraînant une forte dévaluation, a indiqué mardi le bureau des statistiques.

Les Egyptiens ont été touchés par une accélération de la hausse des prix depuis que les autorités ont libéré en novembre le taux de change de la livre égyptienne dans le cadre d'un plan de réformes économiques lié à l'obtention d'un prêt du Fonds monétaire internationale (FMI).
 
La livre égyptienne, qui était alors échangée au taux officiel de 8,83 dollars, s'est affaiblie et le taux de change est monté rapidement jusqu'à 19 dollars. Mardi, elle s'échangeait à 18 dollars. En octobre, avant la décision de laisser la flotter la livre, l'inflation sur un an était de 13,5%, selon le bureau des statistiques égyptien (CAPMAS). D'après le CAPMAS, le prix des denrées alimentaires a augmenté de 29,3% en décembre 2016 par rapport au moins de décembre 2015.

Le pain et les céréales ont augmenté de 54,1%, le riz de 77%, la farine de 52,7% et le café, le thé et le cacao de 60,7%. Parmi les plus fortes hausses, le prix du sucre, frappé par la pénurie, a crû de 79,9%. Les produits manufacturés et les services ont également fortement augmenté: chaussures (35,8%), automobiles (47%), services de santé (33,3%), hôtels restaurants (28,3%).
 
Parallèlement à la décision du mois de novembre, les autorités ont également augmenté les droits de douane pour les produits importés jusqu'à 60%. Une taxe sur la valeur ajoutée avait également été mise en place dès le mois de septembre. Le FMI a approuvé en novembre un prêt de 12 milliards de dollars (10,8 milliards d'euros) sur trois ans, après une forte chute des réserves en devises étrangères en Egypte.
 
Le secteur du tourisme, essentiel pour l'approvisionnement de l'Egypte en devises étrangères, a fortement chuté après la révolution de 2011. L'instabilité politique et la menace terroriste qui ont suivi les destitutions du président Hosni Moubarak en 2011 et du président islamiste Mohamed Morsi en 2013 ont fait fuir les visiteurs étrangers.

Vos commentaires

Envoyer à un ami

Egypte: l'inflation sur un an monte à 24,3% en décembre