PSA-Opel : onde de choc en Europe

H24info
PSA-Opel : onde de choc en Europe

(c)DR

Un probable rachat d'Opel par PSA a provoqué ce mercredi un petit ballet diplomatique en Europe, où le constructeur allemand, détient dix usines dans six pays.

LES ARTICLES POPULAIRES

Mary Barra, directrice générale de General Motors (GM), propriétaire d'Opel, s'est rendue au siège d'Opel, à Rüsselsheim (Hesse), avec le président du groupe américain, Dan Ammann. Elle y a assuré que la combinaison éventuelle de leurs activités serait bénéfique à PSA et Opel. À ses yeux, un accord permettrait de tirer parti de forces qu'elle juge complémentaires, «en améliorant leurs positions concurrentielles pour l'avenir dans un marché européen en évolution rapide».
 

La diplomatie s'impose: la ministre de l'Économie allemande, Brigitte Zypries, s'était en effet offusquée que les discussions aient été rendues publiques avant que le sujet ne soit d'abord abordé avec les représentants du personnel d'Opel et le gouvernement régional de la Hesse.
 
Le président de PSA, Carlos Tavares, devrait très vite se rendre à Berlin pour tenter de dissiper les inquiétudes des autorités. Il devrait rencontrer des responsables politiques et syndicaux et, peut-être même, Angela Merkel. La réputation de Carlos Tavares le précède: adepte de la rationalisation des process et de la réduction des coûts, il a ramené les comptes de PSA dans le vert en 2015.
 

La question de l'emploi est au centre des préoccupations. Opel, qui perd de l'argent depuis 1999, emploie 35.600 salariés (dont 18 250 en Allemagne). Et la fermeture de son usine de Bochum en 2014 reste un traumatisme.

 


Le gouvernement britannique a aussi exprimé sa préoccupation, le ministère des Entreprises expliquant que Londres restait en contact étroit avec GM et suivait de près l'évolution du dossier. Marque jumelle d'Opel, Vauxhall emploie 4 500 personnes sur les sites industriels de Luton et d'Ellesmere Port. La fermeture du site anglais de Righton par PSA voilà dix ans est encore dans les mémoires.

pour H24info

Vos commentaires

Envoyer à un ami

PSA-Opel : onde de choc en Europe